Éditions 2023

Dates et lieux des 40e et 41e éditions

40e édition, Durrës, Albanie, 25 février to 4 mars 2022 - anglophone (changement de lieu suite aux événements en Arménie)

41e édition, Forges-les-Eaux (Région Normandie, France), 11 au 18 mars 2022 - francophone

Le Règlement est maintenant disponible. La page de candidature pour les équipes est maintenant disponible, de même que la page de candidature pour les volontaires.

Informations et commentaires aussi disponibles sur notre page Facebook (https://www.facebook.com/ConcoursPictet)


Mercredi 24 août

Pictet 39, la troisième édition de 2022, commencera en Indonésie le 3 septembre. Pourtant, il est grand temps de commencer à annoncer ce qui se passera en 2023. Chaque jour, nous publierons un indice sur le format, les dates et les lieux afférents au Concours de l'année prochaine… Et le 2 septembre, comme le veut la tradition visant à célébrer le jour de la naissance de Jean Pictet, nous divulguerons toutes les informations. Demain, nous commencerons par les lieux où nous n’aurons pas le Pictet en 2023…

Jeudi 25 août

Où aller pour le Pictet en 2023 ? Nous avons pensé à la Norvège. Le coût de l’hôtel seul était le double du budget total que nous avions pour tous les coûts de trois éditions du Pictet en 2022. Nous n’abandonnons pas l’idée et la gardons pour plus tard. Mais pour 2023, non, ce n’est pas la Norvège.

Nous avons considéré deux pays africains. Le coût des hôtels est insensé – et probablement pas justifié par les salaires du personnel de l'hôtel. Si vous connaissez un bon hôtel en Afrique avec des prix raisonnables, vous devriez nous le dire. Nous adorerions avoir une édition du Pictet aussi excellente que l’était l’édition sud-africaine en 2012 – que beaucoup considèrent comme la meilleure de toute l’histoire. Mais pour 2023, non, ce n'est pas un pays africain.

Nous avons pensé à retourner au Mexique, où nous avons été très bien accueillis par le Coral Resort à Cuernavaca. Mais l’obtention de visas pour le Mexique est tout simplement trop compliquée et, en termes pratiques, pas assez inclusive. Quand le système aura évolué, cependant, nous serons enchanté-e-s de revenir au Mexique, en particulier au Coral Resort. Mais pour 2023, non, ce n’est pas le Mexique.

Nous avons pensé retourner à Durrës, en Albanie, au Premium Beach Hotel. L'accueil de l’hôtel était fantastique, et le soutien des autorités et de la Croix-Rouge albanaise était incroyable, y compris pour les visas. Mais nous y sommes allés trois fois en un an donc nous allons attendre un peu avant de retourner dans la belle Albanie, pour garder notre niveau de créativité. Pour sûr, nous retournerons un jour en Albanie. Mais pas en 2023.

Vous l'aurez compris : pour une bonne édition du Pictet, il nous faut un lieu où nous ne sommes pas trop allés récemment, à des coûts raisonnables, mettant notre créativité au défi et où les autorités nous soutiennent dans la délivrance des visas – et sans exclure quiconque. Sans parler bien sûr de l'accessibilité (qui a condamné une autre destination que nous avions envisagée) et de la sécurité (pas besoin de s'étendre là-dessus).

Demain, d’autres détails. Nous révélerons qui gagnera le Pictet en 2023.

Vendredi 26 août

Chaque année, d’ancien-ne-s participant-e-s nous contactent et nous disent : « J’aimerais organiser un Pictet dans mon pays ». C’est bien de le dire, comme beaucoup l’ont fait dans les commentaires du post d’hier – et merci pour votre enthousiasme. Mieux vaut le faire, et donc anticiper avec un an d’avance. Pour 2023, c’est trop tard.

Cela implique beaucoup de travail pour les personnes qui veulent essayer. Examiner les questions liées aux visas avec le ministère des Affaires étrangères, ce qui est de plus en plus crucial de nos jours. Contacter plusieurs hôtels, pour vérifier s’ils répondraient à nos besoins. Faire une analyse comparative des hôtels. Examiner de nombreux autres éléments, de la sécurité à l’accessibilité.

Et cela ne mène pas toujours au succès. La première limite est notre budget et nous ne voulons pas (et ne pouvons pas) augmenter les frais d’inscription de 300%. Lorsque les responsables d’hôtels sont prêts à nous accorder un bon tarif pour un groupe de 150 à 200 personnes, nous pouvons tomber d’accord. Quand ils ne sont pas intéressés à baisser leurs marges, surtout quand leurs tarifs sont si élevés par rapport au coût de fonctionnement de leur entreprise, y compris le salaire de leur personnel (et non, il ne s’agit pas du tout de clichés sur l'exploitation, juste d’analyse de questions financières…), ça ne marche pas. Quand leurs prix réduits les plaçant juste au-dessus de leur seuil d’équilibre financier sont encore au-dessus de nos possibilités, ça ne marche pas non plus. Cela s’est produit dans divers pays ces dernières années – dont les Pays-Bas, la Suisse, la Croatie, pour ne citer que trois exemples en Europe – mais aujourd'hui peut-on encore parler d’un continent sans être critiqué ? Disons Europe du nord, centrale et du sud, pour reconnaître la diversité.

Parfois, nous devons reporter nos plans à des temps meilleurs. Il nous a fallu plus de 10 ans avant de trouver le bon moment et le bon endroit pour aller en Géorgie (mais nous avions les bonnes personnes…). Nous l’avons fait après des années d'efforts, pour une édition fantastique. En 2022 nous avons trouvé le moyen d’aller en Amérique latine pour le Pictet 37, pas encore en Amérique du sud (oups, encore parlé de continents… quelle incompréhension de la diversité des lieux). Jusqu’ici, du moins. Pour sûr, le tour de l'Argentine viendra.

Parfois, cela fonctionne bien et certaines personnes lisant ce billet souriront en se souvenant de leurs propres efforts réussis au fil des ans pour Montréal, Cascais, Cleveland, Nauplie, El Escorial, Orford, Charlottesville, Ohrid, Denpasar, Durrës, parmi d'autres endroits. Pour 2023, un(e) Pictéiste s'étant porté(e) volontaire a contacté plus de 40 hôtels, réduit la liste à cinq, fait de belles négociations, organisé une visite des lieux avec des rencontres des acteurs clés. Cette personne – qui restera anonyme jusqu'à ce que nous divulguions le lieu en question – a fait un travail fantastique. Il n'y avait aucun moyen que nous aurions pu faire un meilleur choix.

Leçon à en tirer : si vous voulez avoir le Pictet dans votre pays, allez au-delà du simple fait de le dire. Faites-le, c'est tout. Quoi qu'il en soit, nous avons annoncé hier que nous divulguerions le nom de l’équipe gagnante pour l'année prochaine. Alors faisons-le. Le vendredi 17 mars 2023 en fin d’après-midi, après la finale, nous annoncerons l’équipe qui aura gagné suite à une semaine de Concours. Nous pouvons prédire avec une certitude de 100% qu'il s'agira d'une équipe francophone. Plus de nouvelles demain.

Samedi 27 août

Merci à toutes les personnes qui ont commencé à identifier des lieux possibles pour le Pictet 2024, suite aux publications précédentes… La publication d'aujourd'hui sera courte. Juste pour dire que le vendredi 3 mars 2023 en fin d’après-midi, après la finale, nous annoncerons l’équipe qui aura gagné suite à une semaine de Concours. Nous pouvons prédire avec une certitude de 100% qu'il s'agira d'une équipe anglophone. Plus de nouvelles demain.

Dimanche 28 août

Si vous avez bien lu les billets de vendredi et samedi, vous avez sans doute compris que nous aurons deux éditions du Concours Jean-Pictet en 2023 :
- La 40e, qui sera une édition anglophone, du 25 février au 4 mars ;
- La 41e, qui sera une édition francophone, du 11 au 18 mars.

Important de noter : les deux éditions se dérouleront dans deux pays différents.

Plus d'informations demain.

Lundi 29 août

Aujourd'hui, c’est lundi, nous allons donc parler de trois choses qui sont habituelles au travail un lundi : le calendrier, l’argent et la stratégie. Pas amusant, mais essentiel.

Si vous avez lu le message d’hier, vous avez probablement compris que les équipes n’auront qu’une seule chance de participer au Pictet en 2023 – bien qu'elles puissent postuler à l'une ou l'autre édition. La situation est donc fondamentalement différente de ce que nous avions annoncé il y a un an, où les équipes avaient la possibilité de postuler au Pictet 36 en Albanie, au 37 au Mexique, au 38 en Albanie ou au 39 en Indonésie. Espérons que cela facilitera les processus. Ce sera aussi la fin de la flexibilité dans le passage d’une édition à la suivante. Si une équipe décide de ne pas venir au Pictet 40 ou 41, elle devra présenter une nouvelle candidature pour le Pictet 2024.

Les candidatures seront ouvertes en deux phases :
- Les équipes qui postulent avant le 15 octobre seront informées des résultats de la sélection au plus tard le 7 novembre ;
- Les équipes qui postulent avant le 8 novembre seront informées des résultats de la sélection au plus tard le 30 novembre.

La première phase de sélection permettra de sélectionner au plus 50% des places disponibles pour chaque édition, et avec un maximum de trois équipes par pays. Dans le cas où plus de trois équipes par pays postuleraient lors de la première phase, la qualité du dossier sera le critère de sélection. Les autres équipes de ce pays, ainsi que toute autre équipe non sélectionnée lors de la première phase, seront toujours considérées pour la sélection lors de la deuxième phase.

Pour la deuxième phase, pas de quota par pays. Il n’en reste pas moins que la qualité du dossier sera l'élément clé et la diversité des pays restera un critère.

Comme lors des années précédentes, les équipes qui ont remporté un concours régional organisé par le CICR peuvent être directement sélectionnées.

Cela signifie que :
- Les équipes doivent vraiment avoir un excellent dossier de candidature : on peut s'attendre à ce que la sélection soit stricte, pour les deux phases ;
- Les équipes doivent déjà commencer à réfléchir au financement : octobre/novembre est souvent une période où certaines institutions, entreprises, ambassades… ont de l'argent à dépenser avant la fin de l'année. Le dernier trimestre sera le moment idéal pour récolter des fonds. Une bonne stratégie peut être de chercher du financement déjà en septembre.
- Les équipes peuvent obtenir trois semaines supplémentaires pour se préparer si elles postulent lors de la première phase.

Plus d'informations – et de conseils – demain.

Mardi 30 août

Conseil n°1 : dans le processus de sélection, une attention particulière est portée aux candidatures des établissements remplissant une ou plusieurs des conditions suivantes :
a. provenir du pays hôte du Concours ;
b. participant au Concours pour la première fois ;
c. de pays qui n'ont jamais envoyé d'équipes au Concours ;
d. où le droit international humanitaire est enseigné ;
e. donnant des crédits universitaires aux équipes pour leur participation au Concours ;
f. qui ont informé le CCJP avant le 30 septembre 2022 de leur intention de constituer une équipe.
Étant donné que la sélection est susceptible d'être importante, considérez le critère f. ci-dessus. Pour a., vous ne le savez pas encore. Pour b à e, vous ne pouvez probablement pas y faire grand-chose.

Conseil n°2 : les frais d'inscription seront inchangés – 1250 euros par équipe. Notez que ce montant couvre à peine le coût de l'hébergement en pension complète de l'équipe pendant la durée du Concours, et que ce coût est supporté par le Concours, contrairement à certains autres concours où l'équipe doit payer le coût de l'hébergement en plus des frais d'inscription. Ce montant peut être réduit pour les équipes de pays non membres de l'OCDE, cependant nous pourrions être moins solidaires que nous l’avons été par le passé. Nous cherchons à avoir un budget équilibré…

Conseil n°3 : lorsque le lieu du Pictet 2023 sera divulgué, vérifiez si vous avez besoin d'un passeport et d’un visa pour vous y rendre. C'est impossible à gérer d’être un mois avant le Concours et de ne pas avoir de passeport, comme nous l’avons vu à plusieurs reprises en 2022. De plus, en 2023, nous recentrerons la responsabilité principale des demandes de visas sur les universités, et non sur les organisateurs du Concours ou les sponsors. Nous soutiendrons toutefois les demandes.

Plus d'informations demain.

Mercredi 31 août

En 2023, deux éditions, une francophone et une anglophone, dans deux pays différents… lesquels ? L'édition anglophone sera dans un pays où nous n'avons encore jamais eu une édition du Pictet. Ce n'est donc pas l'Afrique du Sud, l’Albanie, la Belgique, le Canada, les États-Unis, l'Espagne, la France, la Géorgie, la Grèce, l’Indonésie, l’Italie, la Macédoine du Nord, Malte, le Mexique, le Portugal, la Serbie, la Suède, la Suisse ou la Thaïlande. Ni la Norvège ou un des pays d’Afrique, comme vous le savez si vous avez correctement lu l'un des billets précédents.

L’édition francophone sera dans un pays où nous avons déjà eu une édition dans le passé, donc vous pouvez utiliser la liste ci-dessus comme source d’inspiration.

Plus d'informations demain.

Jeudi 1 septembre

Deux pays, deux villes.

Les noms de région/pays riment en français, mais pas en anglais. Pas une rime très riche cependant.

Les deux villes ont presque la même population, selon Wikipédia. La différence est de 816 habitants, toujours selon Wikipédia. Et c'est un grand pourcentage des chiffres actuels.

La différence d’altitude au-dessus du niveau de la mer entre les deux endroits est d'environ 1800 mètres.

L’une des villes porte le même nom en français et en anglais, l'autre non.

Les deux villes ont un lien fort avec l’eau, même si aucune n'est en bord de mer.

Ces détails inutiles ne vous suffiront peut-être pas pour deviner où se trouveront les Pictet 40 et 41. Alors ne perdez pas votre temps à essayer de comprendre et revenez ici demain.

Vendredi 2 septembre

40e édition, anglophone, 25 février au 4 mars 2023, Djermouk (marz de Vayots Dzor), Arménie.

41e édition, francophone, du 11 au 18 mars 2023, Forges-les-Eaux (Région Normandie), France.

Le Règlement est maintenant disponible. La page de candidature pour les équipes est maintenant disponible, de même que la page de candidature pour les volontaires.